Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À la fin du XVe siècle, apparaissent les confréries du Saint-Rosaire grâce au dominicain Alain de la Roche. Celles-ci vont être pour les dominicains et les chartreux le moyen d'étendre la pratique du rosaire à toute la chrétienté. Les papes enrichiront les confréries de nombreuses indulgences. On appelait au début la Confrérie du Rosaire, Confrérie de la Vierge et de Saint Dominique et le Rosaire Psautier de Notre-Dame. Au XVIIe siècle, de nombreux diocèses, villes ou villages ont fait la demande de ces confréries. (Sources : Wikipédia).

Au cours d'une consultation des BMS 1682-1684 (p.32 et 85) de la commune de Montmorillon, j'y ai découvert des mentions spécifiques à la réception de femmes et d'un homme dans la dite confrérie :

17/06/1682 : Marie TARTARIN agrégée.

04/10/1682 : Claude VIOLET sieur de la Violette soussigné Marie DECHAULME et Marie LACOMBE agrégés.

09/01/1684 : Marie HIMBERT est agréée (ne sait pas signer).

02/04/1684 : Damlle Jeanne GOUDON est agrégée.

04/06/1684 : Damlles Agnes DALLES, Nicolle Marie VERAS et Françoise RICHARD sont agrégées.

02/07/1684 : Damlles Jeanne GOUDON Anne DECHAULME et Anne LARUE sont agrégées.

02/07/1684 : Marie SILVIN est agrégée (ne sait pas signer).

01/10/1684 : Dame Elisabeth Marie DELHOSPITAL, Jeanne BRIEULE et Margueritte DAOLT sont agrégées (n'ont pas signé).

Je n'ai pour le moment trouvé aucun autre document local sur cette confrérie.

Tag(s) : #Recherches personnelles et méthodologie

Partager cet article

Repost 0