Un nouveau lien découvert sur l'ascendance LAURENCIER de LATHUS.

Publié le par GénéaBlog86

Sur mon ascendance LAURENCIER de LATHUS (86), je m'étais déjà trouvé deux liens avec le couple LAURENCIER Michel et DECHASTRE Silvine unis en 1672, par leurs enfants Catherine et Antoine.

Je viens de me découvrir un troisième lien avec ce même couple par leur fille Marie qui présente la particularité d'avoir un n° de sosa complètement différent que ses frère et soeur. En effet, sur cette descendance il existe une génération supplémentaire.

Vous remarquerez que l'orthographe du patronyme peut-être particulièrement changeante.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

laurencier gaelle 12/02/2011 22:23


bonjour je suis une laurencier de naissance mon grand pere est jacques laurencier ancien major de gendarmerie et je voudrais savoir si cette arbre généalogique est aussi le mien en sachant que mon
grand pere etais de montmorillon ;mon mail est kalika44@hotmail.fr aurevoir


GénéaBlog86 13/02/2011 10:53



Je vous recontacte directement...



Eliane 29/11/2010 19:48


Puisque tu t'intéresses aux Laurencier, regarde sur Coulonges un acte assez rare: celui du mariage, le 16-7-1856, entre Sylvain Lambert et Anne Laurencier.
Pas fréquent, n'est-ce pas, à cette époque, que l'on se marie après avoir eu 6 enfants? Tous les enfants ont été déclarés par Sylvain Lambert qui n'a pas dit qu'ils étaient les siens.
Après le mariage ils en auront une dernière, Justine mon arrière-grand-mère. Je n'ai jamais entendu parler ni des naissances hors mariage, ni bien évidemment, du pourquoi de ce mariage tardif par
mes grands-parents. En ces temps-là, (pas si lointains), chez ces gens-là, on se taisait.......


GénéaBlog86 30/11/2010 22:59



Il était plutôt mal vu dans la société très religieuse du milieu du XIXème siècle, d'avoir des enfants issus en dehors d'une union par le mariage. L'acte de mariage semble bien clair sur la
filiation des enfants : "lesquels... nous ont déclaré qu'antérieurement à leur présent mariage il est issu d'eux six enfants". Je pense que la réponse à tes interrogations apparaît à la fin de
l'acte par l'application d'un nouvel article du code civil qui justifierait cette union tardive : "ils reconnaissent en six enfants comme leurs fils et filles et qu'ils entendent qu'ils jouissent
du bienfait de la légitimation autorisée par l'article trois cent trente et un du code civil".



http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=97D647655E4DC628187A5A95B9D2DE3C.tpdjo17v_1?idArticle=LEGIARTI000006425204&cidTexte=LEGITEXT000006070721&dateTexte=20101130