Des lignes d'écriture dans les actes paroissiaux.

Publié le par GénéaBlog86

Bien souvent, il est possible de remarquer dans les actes paroissiaux, des lignes d'écriture répétées comportant de quelques mots à des passages parcellaires de la Bible.

 

J'en ai remarqué un nouveau qui m'a fait "sourir jaune". Il semble écrit par un enfant qui devait recevoir l'éducation sévère du prêtre de la paroisse de PLAISANCE (86), vers 1708 :

"Enjoignons a Philippe Ranpions de bien faire ces example du mieux quil luy sera possible ou autremant il aura le foest a crin nus les main sur la teste".

L'enfant recopie cinq fois : "Enjoignons a Philippe Ranpions de bien faire ces example du mieux" et signe.

 

Sur le côté gauche de la page est indiqué : "Rampion bon garçon qui mange sa soupe et boit son bouillon".

Publié dans Histoires locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

danielle 07/09/2010 14:28


Il est probable que le curé devait être également l'instituteur du village.
C'est sûr que l'enseignement a bien changé au fil des années ! Maintenant, si l'instit' crie un peu trop fort, les parents viennent faire un scandale à l'école !
Autre époque, autres moeurs !


GénéaBlog86 07/09/2010 20:59



Un peu de fermeté ferait bien de revenir dans les écoles.



ballendar 06/09/2010 20:46


le dressage et l'éducation, tout se mélangeait, c'était 200 ans avant françoise Dolto.


GénéaBlog86 07/09/2010 07:51



Heureusement que c'est loin de la méthode enseignée à mes enfants.