Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que je retraçais l'ascendance du patronyme BORDAGE, de la commune de CELLE LEVESCAULT (86), j'ai trouvé une mention particulière dans l'acte de décès de BORDAGE Louis, décédé en cette même commune, le 25/03/1826, selon l'acte de mariage de sa fille en 1845.

En effet, BORDAGE Louis, sans filiation, est mentionné décédé au domicile de sa grand-mère COUTEAU Radégonde veuve AUDOU. J'ai donc supposé par conséquent que la mère de Louis devait être née AUDOU.

Son acte de mariage avec GUILLON Marie Radégonde en 1822 a permis de lever ce doute en mentionnant sa filiation complète : fils de BORDAGE Pierre et de GARREAU Louise. Il y avait éventuellement la possibilité d'une précédente épouse AUDOU pour BORDAGE Louis.

En fait, il n'en était rien ! La filiation précisée lors de l'union de 1822, avec GUILLON Marie Radégonde, mentionne qu'elle était la fille des défunts GUILLON Charles et de AUDOUX Marie Radégonde. De plus, la jeune mariée avait le consentement de sa grand-mère COUTEAU Radégonde veuve AUDOU.

BORDAGE Louis était en réalité décédé au domicile de la grand-mère maternelle de son épouse.

L'ascendance de cette branche BORDAGE me permet de remonter jusqu'à la première moitié du 17ème siècle, à LUSIGNAN (86). Je ne fais donc pas de lien avec ma branche du même nom, à la même période à GENCAY (86). Le lien était peut-être antérieur, mais il n'y a pas d'écrits.

En ce qui concerne la branche AUDOUX, je fais bien le lien avec l'origine de ce patronyme à LATHUS (86) et plus particulièrement au hameau de "Chez Tabuteau", à la fin du 17ème siècle. Ce qui est étonnant c'est que leurs enfants aient quitté leur commune natale, pour s'installer à près de 80 kilomètres ! Mais ceci est une autre histoire... 

Tag(s) : #Recherches personnelles et méthodologie

Partager cet article

Repost 0