Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

http://data.imagup.com/10/1145879591.JPGAu cours d'une étude du patronyme BABERT, dans le Montmorillonnais, département de la Vienne, j'ai pu observer un déni de bourgeoisie. En effet, BABERT Henry né vers 1749, fils de BABERT Jean et de GUESTARD Marie Anne, s'est marié le 14/01/1777 à USSON DU POITOU, à TERCIER de BEAUREGARD Marie Jeanne Véronique. Sur cet acte de mariage, le père du marié alors décédé, est dit sieur de Voiriet et avocat en parlement. Henry est par la suite bourgeois et fermier de NERIGNAC (1777-1785), puis aux Remigères à MOULISMES (1788-1790).

 

Lorsqu'il s'unit en secondes noces le 30/09/1795 à MONTMORILLON à JOYEUX Margueritte, il est propriétaire aux Remigères à MOULISMES et son défunt père est dit cultivateur en son vivant.

 

Ce brusque changement de niveau social peut trouver son sens, dans cette période trouble de l'Histoire, où certains faisaient la chasse à la bourgeoisie et aux privilèges, suite à la Révolution.

 

En 1797, à la naissance de BABERT Louis, issu du second mariage, il est remarqué la présence de BABERT Louis Joseph (cousin de l'enfant), fils de BABERT (de Juillé) Joseph Louis (maire de SAULGE) et de BABERT Marie Claude (dame de Chamoussau), soeur d'Henry.

 

Le domaine de Juillé à SAULGE, sur la route de MONTMORILLON, entre cette dernière commune et MOULISMES, est resté pendant près d'un siècle et demi, dans la famille BABERT. Il est aujourd'hui revalorisé et accueil maintenant l'écomusée du Montmorillonnais.

http://www.ecomusee-montmorillonnais.org/c__4_9__Visiter_Juille.html

Tag(s) : #Recherches personnelles et méthodologie