Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me suis trouvé une nouvelle fois confronté à la naissance d'un enfant naturel, né de père inconnu.

Il s'agit de GUYON Antoine époux de SIROT Elisabeth, unis à PERSAC (86), le 17/06/1886. Au cours de cette cérémonie sont présents GUYON Jean et Jean les frères du jeune marié.

L'intéressé est mentionné né le 08/05/1859 à PERSAC. Son acte de naissance mentionne qu'il est le fils naturel de GUYON Anne, domestique à Fontperron à PERSAC. Les témoins sont les nommés DELAGE Louis (son supposé cousin germain) né vers 1834 et DELAGE René (son supposé oncle) né en 1805.

Il est découvert GUYON Jean (son frère) né le 24/06/1853 à PERSAC, fils naturel de GUYON Anne, servante chez autre DELAGE René (frère du premier et supposé père des intéressés) né en 1818, mécanicien à Fontperron à PERSAC.

A sa mort en 1868, GUYON Anne est dite servante et célibataire, demeurant le Moulin de Fontperron à PERSAC, née vers 1818, à USSON DU POITOU (86), de GUYON Pierre et de défunte DEGOUT Marie.

Les tables de recensements présentent des indications bien surprenantes. En effet pour l'année 1856, DELAGE René est mécanicien et veuf. Sur la ligne juste en dessous, il est mentionné GUYON Anne, sa servante. Juste après celle-ci nous retrouvons son fils GUYON "René" âgé de 3 ans. Il s'agit en fait de Jean, cité précédemment. Il était courant que le fils aîné porte le prénom de son père.

La place de GUYON Anne dans ce foyer est confirmée par le recensement de 1861.

La question était donc de savoir qui était la défunte femme de DELAGE René. Les recensements de 1846 et 1851 mentionnent la nommée GUYONNET ou YON Marie. Celle-ci est donc décédée entre 1851 et 1856, voir plus précisément entre 1851 et 1853 (acte non-découvert à PERSAC).

J'ai donc avancé les hypothèses suivantes. Serait-il possible que GUYON Anne était la soeur de la défunte épouse de DELAGE René ? Par la suite, les intéressés encore biens jeunes, âgés d'environ 35 ans, auraient-ils pû entretenir une relation de couple, en dehors des sacrements du mariage, en raison d'une certaine opposition religieuse ?

Il faut toute fois remarquer que les intéressés ne se sont jamais mariés par la suite, ce qui est très étonnant à cet âge !

C'est pourquoi j'ai donc conclu qu'en raison de tous ces éléments, DELAGE René est probablement le père des nommés GUYON Jean et Antoine.

Tag(s) : #Recherches personnelles et méthodologie

Partager cet article

Repost 0