Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour commencer, il faut glaner des renseignements directement auprès de ses proches : parents, oncles, tantes, cousins, grands-parents, voir au mieux arrières grands-parents. Les anciens sont souvent très réceptifs et communicatifs sur de vieilles histoires de leur passé. Il ne faut rien négliger dans leur récit. Tout élément notamment sur les lieux et dates peuvent avoir leur importance pour la suite. Vous pourrez par l'occasion vous découvrir un ayeul pas si  lointain : "poilu de 14-18", homme de la terre ou magistrat... La Bruyère ne disait-il pas que « chaque Français descend d'un roi et d'un pendu » ?

Commencez par vous, ça ne devrait normalement pas poser de souci : nom, prénom(s), date et lieu de naissance (mdr). Puis les mêmes renseignements avec vos parents (toujours le nom de jeune fille pour la femme). Répéter l'opération ainsi de suite.

A cela, vous pouvez ajouté les frères et soeurs de chacun. Ce travail peut paraître fastidieux, mais il est susceptible d'apporter des éléments sur les branches les plus lointaines.

Si vous n'avez pas de parents proches pour converser de vos recherches, vous pouvez toujours vous adresser aux grands-oncles et tantes, des amis de la famille. Il ne faut pas oublier que des erreurs peuvent vous être communiquées involontairement. Des noms de jeunes filles, des dates ou lieux peuvent être approximatifs ou erronés. Il est bon de tout vérifier.

Tag(s) : #Sources généalogiques à exploiter

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :