Découverte d'un vieux métier oublié.

Publié le par GénéaBlog86

En consultant les actes paroissiaux de la commune de Château-Garnier, dans la Vienne, j'ai découvert que le nommé François Feron, époux de Catherine Babinot, est indiqué "besocheur", aux baptêmes de ses enfants en 1649 et 1651.

Habitué depuis des années à consulter le très complet site des métiers anciens http://www.vieuxmetiers.org/ je ne trouve malheureusement pas de signification pour cette profession.

Les différentes sources me permettent d'établir que le besocheur est celui qui besoche. Vous me direz : "Avec ça on est bien avancé !"

Et bien celui qui besoche, du latin "bisocca" à double tranchant, est celui qui utilise un hoyau aussi appelé une houe. Il s'agit d'un outil pour labourer à la main les sols pierreux, notamment dans les vignes. Le besocheur est donc un bêcheur ou laboureur à main.

Hoyau

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article