Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Marie-Christine Chailloux, une habitante de La Rochelle qui a des liens de parenté avec des descendants acadiens, a précisé les recherches menées par Irène Belleau et Jean-Marie Germe sur les descendants acadiens. Elle a découvert qu'il y a eu un mariage entre un français et une Québécoise, au lieu-dit la Chapelle Roux, à Chenevelles, le 16 février 1778. Marie-Christine Chailloux : « Je me suis servi de leurs travaux. Sans ces deux chercheurs, je n'aurais pas pu faire cette trouvaille. » Jacques Bunel et Marie-Joseph Poirier se marient à Montréal en 1756. Trois enfants naissent à Montréal : Jean-Victor, Marie-Joseph et Charlotte. En 1761 Jacques Bunel et son épouse vendent leurs biens et arrivent au Havre en 1762 où naît un fils, Michel-Victor et décèdent leur fille, Charlotte et la maman, Marie-Joseph. En 1765, Jacques Bunel, veuf, se remarie au Havre avec Marguerite Doucet, réfugiée acadienne. Deux enfants naissent et sont baptisés : Jean-Victor et Marguerite-Françoise. En 1772, le commissaire de la marine Lemoyne recense la famille Jacques Bunel au Havre. Ce recensement, pour le gouvernement, servira de base à des générations des généalogies en France, des réfugiés acadiens. La famille arrive en Poitou, ferme 36 de la ligne acadienne, en 1773. Le 16 février 1778, Marie-Joseph Bunel épouse, à la Chapelle-Roux, Charles-Antoine Rouger. Ils auront six enfants. « Peut-être qu'une plaque commémorera un jour cet événement », espère Marie-Christine Chailloux.

agcf.acadie-quebec@orange.fr

Le lien vers l'article de presse original : http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Chenevelles/n/Contenus/Articles/2013/10/04/Le-16-fevrier-1778-la-mariee-etait-quebecoise-1636982#

La mariée était québécoise !